L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

jeudi 26 avril 2018

Intrusion des services spéciaux américains dans le Consulat russe à Seattle



Ce mercredi 25 avril, les services spéciaux américains sont entrés en force dans le bâtiment appartenant à la Russie à Seattle et servant jusqu'au scandale de Skripal de Consulat. C'est un pas de plus dans la guerre diplomatique que se livrent les deux pays. Un pas inutile, illégal, qui montre à quel point le conflit en soi est nécessaire: lorsqu'il n'existe pas, il faut le créer.

mercredi 25 avril 2018

Le Conseil de l'Europe exige de la Russie qu'elle renonce à sa souveraineté



Suite à la mise à l'écart de la Russie dans les organes de direction du Conseil de l'Europe, en mesure de rétorsion face au référendum de Crimée, la Russie a décidé de suspendre sa contribution financière à un organe, l'APCE, dont elle est écartée. Ce qui commence à poser des problèmes financiers, mais surtout de légitimité à cette institution, issue d'un autre temps.

mardi 24 avril 2018

Les terroristes réorientés vers la Russie et l'Asie centrale: une coïncidence?



Il semblerait que le combat de l'Etat islamique ne se déplace, suite aux échecs cuisants qu'il a subi en Irak et en Syrie. Selon le pouvoir russe, des nouvelles structures terroristes se mettent en place dans le sud de la Russie et en Asie centrale. 

lundi 23 avril 2018

L'illusion de la guerre froide et l'ONU: on ne réforme pas l'ordre international



Le secrétaire général de l'ONU vient de déclarer qu'une nouvelle guerre froide est en cours, mais que cette fois-ci les structures internationales sont inopérantes. Pour autant, s'agit-il réellement d'une guerre froide, tel que nous l'entendions avant la chute de l'URSS. Il s'agirait plutôt d'un combat pour un monde unipolaire (globalisé et atlantiste) ou multipolaire, duquel pourra résulter un nouvel ordre international et donc de nouvelles structures le représentant.

vendredi 20 avril 2018

Assad et la République: les honneurs perdus



Dans un élan quelque peu douteux, l'Elysée a annoncé lancer la procédure visant à retirer à Assad la légion d'honneur qui lui avait été remise par Chirac en 2001. Dictateur, massacrant son peuple, évidemment aux armes chimiques (que l'on cherche toujours, comme en Irak). Un Président non barbu, aimé par son peuple, qui se bat pour son pays. Avec une femme non voilée. Un ennemi à abattre. Un homme infréquentable. Enfin maintenant. La gloire de la République n'éblouit plus très loin, Assad a rendu sa médaille. Il s'en remettra. La France, elle, n'en sort pas grandie. Qui finalement a perdu les honneurs?

jeudi 19 avril 2018

Le Fake de l'attaque chimique de Douma que la presse française ne veut pas voir



Alors que de plus en plus de voix s'élèvent pour remettre très sérieusement en cause l'existence même de la soi-disant attaque chimique à Douma dans la Ghouta Orientale, les experts de l'OIAC semblent être les seuls à ne pas entrer dans la zone concernée, l'ONU ne leur donnant pas le feu vert pour des raisons de sécurité - qui tombent à pic. 

mercredi 18 avril 2018

Le bâton et la carotte américaine dans le Donbass



Les Etats-Unis, par l'intermédiaire de l'incontournable USAID, qui a la bonne idée sous prétexte d'aide au développement, de financer tous les mouvements "pro-occidentaux", "pro-européens" et de toute opposition à l'Est, se penchent plus sérieusement sur le cas du Donbass et prévoient une dépense de 65 millions $ pour diminuer sa dépendance à la Russie.